Oasis Lointaine - Médecines douces, mincir intelligemment, SIDA, phobie avion

Copyright © Oasis Lointaine - Tous droits réservés. Toute reproduction interdite

Ce qui n'a pu se faire fin 2017, se fera en 2019 !

L'année du renouveau, je l'espère !

A suivre donc... :-)
Titre médecines douces - médecines naturelles
Titre Se soigner naturellement

Le constat

Depuis maintenant plus de 30 ans, j'utilise pour ma santé les médecines dites naturelles ou douces. Que ce soit l'ostéopathie, les huiles essentielles, l'argile, le jeûne ou d'autres encore : je me sers de ces diverses connaissances naturelles aussi bien de façon préventive que de façon curative.

Aussi, lorsqu'il m'arrive de lire dans certains forums consacrés à la santé, les échanges d'internautes parlant de soins naturels, je dois dire que je suis souvent consternée, quand je ne suis pas sidérée, voire même parfois carrément effrayée ! Je le suis de par les innombrables "bêtises" que je peux lire, mais surtout et bien plus encore, par la légèreté avec laquelle les gens se lancent dans les médecines douces, comme s'il s'agissait là d'un remède anodin, sans risque ni conséquence.

L'idée selon laquelle "Ça ne peut pas faire de mal puisque c'est naturel !..." est sans doute l'idée la plus naïve, la plus irréfléchie et la plus dangereuse qui soit véhiculée, lorsque les gens parlent de médecines naturelles ! Non seulement les médecines naturelles peuvent AGGRAVER un problème de santé, mais elles peuvent également TUER une personne, aussi sûrement que n'importe quelle médication chimique ou n'importe quelle chirurgie, si celles ci sont utilisées de façons incompétentes.

Des exemples ?

- un MAUVAIS ou un prétendu ostéopathe peut, en vous manipulant, au "mieux" aggraver votre problème, au pire vous paralyser A VIE une partie du corps ! Exactement comme un MAUVAIS ou un prétendu chirurgien peut vous défigurer ou carrément vous faire mourir, lors d'une opération chirurgicale.

- de l'argile bue en quantité excessive par une personne atteinte d'hypertension, fera augmenter cette dernière et donc augmentera d'autant les conséquences GRAVES que peut entraîner l'hypertension. Car oui, il faut le savoir : l'hypertension, comme nombre de maladies, peut vous tuer si elle n'est pas surveillée et traitée. En clair, cela pourra vous expédier au "mieux" à l'hôpital au pire au cimetière, si vous faites de l'hypertension et que vous buvez de l'argile à tort et à travers sous prétexte que c'est un produit naturel.

- de même, trop de gouttes d'huile essentielle de menthe, dans l'eau d'un bain, peuvent suffire à entraîner une hypothermie pouvant, par répercussions, conduire directement à la mort.

Du reste, je ne voudrais pas faire de mauvais esprit, mais si "tout ce qui est naturel ne peut pas faire de mal", alors pourquoi ne pas manger d'Amanite Phalloide, champignon MORTEL ? Après tout c'est une plante : c'est donc on ne peut plus NATUREL, non ?! Vu sous cet angle là, trouvez vous toujours que.... "c'est naturel, ça ne peut pas faire de mal".... est une phrase de bon sens ?

Manger des champignons, c'est excellent pour la santé, à condition toutefois de ne choisir que ceux étant parfaitement comestibles. clin d'oeil

Eh bien, il en va exactement de même concernant la majorité des médecines dites naturelles.

En clair :

Si elles sont utilisées à MAUVAIS escient, les médecines
naturelles peuvent être dangereuses !

Il est donc essentiel, pour en profiter au mieux, d'apprendre à les utiliser en lisant des ouvrages SERIEUX, plutôt que d'écouter les conseils d'internautes. Car même s'ils partent d'un bon sentiment, ces conseils sont -- dans une large majorité des cas -- au mieux incomplets au pire carrément faux ! Ce qui dés lors peut les rendre dangereux.

Echanger ses expériences quand on connaît un sujet, c'est toujours enrichissant. Mais croire que l'on peut apprendre à utiliser à bon escient une médecine naturelle quelle qu'elle soit, en se contentant de lire trois lignes à droite et à gauche dans différents forums de discussion, ou en feuilletant "à la va vite" quelques pages d'un livre dans une librairie : c'est jouer avec sa santé !

Aussi, pour les personnes qui souhaitent utiliser les médecines naturelles à bon escient, vous trouverez ci dessous quelques notions de simple bon sens. En les conservant toujours à l'esprit, vous apprendrez comment vous orienter vers les médecines naturelles pour le meilleur, tout en évitant le pire.

1) Les soins naturels sont ACTIFS et entraînent donc des CONSEQUENCES

L'exemple de l'argile

Comme je l'ai indiqué précédemment, et contrairement à une idée encore beaucoup trop répandue, médecine naturelle ne veut pas dire sans risque, ni effet, ni conséquence. Que vous preniez un cachet d'aspirine ou que vous preniez de l'argile, dans les deux cas vous absorbez une substance ACTIVE qui va AGIR sur votre corps !

Penser, par exemple, que l'on peut absorber de l'argile sans aucun risque, parce que c'est un produit naturel, c'est à peu prés aussi inconscient et dangereux que de faire de l'auto-médication, en avalant certains médicaments qui auraient été prescrits à un autre membre de votre famille. Pour exemple, une simple fièvre peut avoir des raisons médicales très différentes. Aussi, un médicament qui sera venu à bout d'une fièvre chez un malade, ne donnera pas forcément les mêmes résultats sur un autre malade atteint lui aussi de fièvre.

Eh bien, il en va exactement de même en médecine naturelle. Un remède ou la quantité d'un remède qui sera efficace pour une personne ne le sera pas forcément pour une autre. Il pourra même se révéler contre indiqué et donc dangereux ! (voir plus haut l'exemple de l'argile et de l'hypertension)

En médecine naturelle, l'argile est un sujet qui revient régulièrement dans les forums. Je lis donc régulièrement des discussions au cours desquelles des personnes ne connaissant absolument rien au sujet, décident de se lancer dans des cures d'argile à boire et/ou à utiliser en cataplasmes. Ces personnes ont-elles la moindre idée de ce dans quoi elles se lancent ? NON ! et si je me permets d'être aussi affirmative, c'est parce que je connais suffisamment bien le sujet pour relever immédiatement les erreurs et/ou les oublis majeurs qui se glissent dans ce genre de discussions.

A la base, ces conversations sur l'argile partent toujours d'un bon sentiment : trouver une solution à un problème médical et/ou faire partager son expérience en la matière. Le problème, c'est que l'on ne peut pas expliquer en quelques lignes d'une discussion dans un forum, tout ce qu'il faut apprendre à connaître, avant de pouvoir bénéficier des bienfaits d'une médecine naturelle telle que l'argile. Aussi, les conséquences sont celles que je constate trop régulièrement, hélas : des personnes qui foncent tête baissée dans l'utilisation d'une médecine dont elles ne maîtrisent ni la préparation, ni l'utilisation et encore moins les conséquences !

Exemple courant avec l'argile : un(e) internaute explique que l'on peut en boire pour se soigner. Les questions fusent alors pour savoir où on peut en acheter et comment la préparer. C'est généralement là que commencent les premiers dégâts ! car on ne peut pas indiquer dans un forum, en quelques lignes, toutes les précautions, restrictions et conséquences liées à la préparation et à l'absorption de l'argile à boire, là où il faut plusieurs PAGES d'un livre pour le faire ! Conséquences ? des erreurs et des oublis qui peuvent conduire au mieux à une mauvaise utilisation de l'argile, au pire à aggraver sa santé !

Je vous livre pêle-mêle quelques exemples d'oublis ou d'erreurs concernant le sujet :

- quand un(e) internaute dit dans un forum : "il faut mettre une cuillerée à café d'argile dans un verre d'eau, bien mélanger et la laisser reposer avant de la boire" : rien que dans cette phrase vue et revue dans différents forums, il y a déjà des oublis et des erreurs majeurs ! En voici un aperçu :

1) déjà, il faut savoir que l'argile une fois mélangée à de l'eau, ne doit surtout plus entrer en contact avec du METAL, sinon cela altère ses propriétés. Hélas, ce détail ESSENTIEL est régulièrement omis par les personnes qui expliquent comment préparer de l'argile à boire. Aussi, je vous laisse imaginer combien de personnes, ignorant ce "détail" primordial, "touillent" consciencieusement avec leur petite cuillère en METAL, l'argile qu'elles viennent de verser dans leur verre d'eau, après avoir plus ou moins dosée celle ci, avec la petite cuillère en question... Et je ne parle même pas de celles qui laisseront carrément la cuillère dans le verre d'eau argileuse...

2) du reste, il est absolument inutile de "bien mélanger" l'argile une fois que celle ci est entrée en contact avec de l'eau, car elle se désagrège très bien toute seule. C'est même carrément déconseillé, lorsqu'on prépare une "pâte" pour cataplasmes, car moins l'argile "mouillée" est alors manipulée et plus elle reste facilement maniable et surtout "active".

3) autre point non négligeable et pourtant rarement évoqué dans les conseils donnés "à la va-vite" : les quantités à boire. Celles ci peuvent aller d'une pincée pour une personne hypertendue (pour les raisons évoquées précédemment) jusqu'à trois cuillerées à café par jour, pour certaines infections intestinales. Sachant ce que j'ai écrit plus haut, je vous laisse donc imaginer les conséquences si une personne souffrant d'hypertension prend trois cuillerées par jour au lieu d'une pincée... Sans compter qu'entre une cuillère "rase" et une cuillère "bombée" : il y a là encore une sacrée différence quand on connaît le pouvoir d'action de l'argile.

4) je n'entrerai pas dans les détails tant ils sont nombreux, mais boire de l'argile peut entraîner diverses conséquences selon le problème que vous souhaitez traiter. Ces conséquences peuvent paraître bizarres voire même inquiétantes, lorsqu'on ne connaît rien à l'argile, même si dans la majeure partie des cas, elles sont tout à fait normales. Pourtant, lorsqu'elles surviennent, ce n'est jamais par hasard. Seulement voilà : quelqu'un qui ne maîtrise pas l'utilisation de l'argile ne saura comment réagir. Résultat ? lorsque d'éventuelles conséquences/désagréments apparaissent, la plupart des personnes stoppent brutalement leur cure d'argile à boire et accusent alors cette dernière de leur avoir fait plus de mal que de bien ! C'est en quelque sorte comme si une personne conduisant sans avoir passé son permis, était victime d'un accident plus ou moins grave et qu'elle accuse alors la voiture d'en être la responsable...

5) enfin, autre point essentiel, lui aussi, car pouvant entraîner de sérieux problèmes : le fait qu'il est préférable de ne pas boire d'argile si vous suivez un traitement médical. Pourquoi ? tout simplement parce que celle-ci risque de neutraliser le traitement en question ! Là encore, je vous laisse imaginer les dégâts si une personne prenant des médicaments pour le coeur "s'amuse" à prendre de l'argile sans se poser de questions, simplement parce que c'est "naturel"...

Ce ne sont là que 5 points parmi un bon nombre d'autres, tout aussi essentiels à connaître, avant de pouvoir utiliser de l'argile (à boire ou en cataplasme) sans risques pour sa santé. Bref, juste pour ce qui est de boire de l'argile, il est difficile de résumer (même sur cette longue page) l'essentiel à savoir, avant de commencer une cure.

Il est donc particulièrement prétentieux et dangereux de vouloir condenser plusieurs pages d'un savoir aussi étendu et varié que celui concernant l'argile, en à peine quelques lignes. Agir ainsi, c'est risquer de mettre en jeu sa propre santé, ou pire encore, celle des gens qui lisent les forums ou autres pages web traitant du sujet.

L'argile ne doit pas s'absorber n'importe quand,
n'importe comment, par n'importe qui, sous
prétexte que c'est un remède naturel

Par conséquent, prenez la peine de lire au moins une fois sérieusement, tranquillement et au minimum un livre sur le sujet. Ainsi, vous éviterez le pire. Pour ma part, j'utilise l'argile depuis près de 30 ans. Pourtant, en lisant et relisant le livre qui me sert de guide pratique sur ce sujet, il m'arrive encore de découvrir des subtilités me permettant d'utiliser l'argile au mieux.

C'est avant tout une question de bon sens ! Quel que soit le sujet abordé -- médical ou autre -- s'il nous suffisait de lire trois lignes d'une page web pour le maîtriser, nous serions toutes et tous des professionnels de tous les domaines ! clin d'oeil

Aussi, voici la suite des notions de bon sens dont j'ai commencé à vous parler avec ce premier point.

2) Certains soins naturels demandent du TEMPS et de la PERSEVERANCE

Dans un monde --- "moderne" et de plus en plus "connecté" à "l'immédiateté" --- où la plupart des gens veulent tout, tout de suite sans avoir la patience d'attendre ne serait ce que quelques minutes sans "ronchonner", mieux vaut savoir qu'un certain nombre de médecines naturelles demandent, pour agir et obtenir des résultats, du temps et donc de la persévérance.

Il va de soi que ce n'est pas une règle générale et que parfois c'est l'inverse qui est vrai (voir à ce sujet la rubrique "Naturopathes"). Mais dans le cas de l'argile, par exemple, c'est une réalité dont il vaut mieux avoir conscience. Ses propriétés sont étonnantes et son efficacité incroyable. MAIS, "revers de la médaille" : la plupart des traitements par l'argile sont extrêmement LONGS, si l'on veut obtenir une amélioration/guérison digne de ce nom.

Cela peut prendre de plusieurs semaines à plusieurs mois, voire un an et demi à deux ans, selon ce que l'on souhaite soigner. C'est d'ailleurs, là encore, souvent une question de bon sens pour comprendre qu'il faudra plus ou moins de temps pour venir à bout de tel ou tel problème. Par exemple, un simple rhume, maladie ponctuelle et sans gravité, pourra être soigné rapidement -- en quelques jours à peine -- que vous preniez des médicaments ou un remède naturel. En revanche, une fracture, une maladie grave ou un problème non grave (d'un point de vue vital) mais installé de longue date (un eczéma, par exemple) ne se résoudront pas du jour au lendemain.

Aussi, lorsque je lis ou j'entends des personnes dire, par exemple :

- "ça fait déjà 15 jours que je fais de l'argile mais ça ne marche pas : je n'ai pas de résultats !",

.... alors que ces personnes espèrent soigner un problème de santé important, présent parfois depuis plusieurs années, je me dis que ces personnes là auraient mieux fait de ne jamais commencer. Cela aurait évité qu'elles perdent de l'argent, du temps, et surtout, qu'elles finissent par prétendre que l'argile ne vaut rien, simplement parce que ELLES n'auront eu ni le bons sens d'apprendre l'essentiel sur l'argile, ni la persévérance nécessaire pour obtenir un résultat.

L'argile, comme nombre d'autres médecines dites "douces" ou naturelles, ne sont pas des "remèdes minute miracle" : mieux vaut en avoir conscience avant de commencer un traitement.

3) Les soins naturels demandent un réel APPRENTISSAGE PERSONNEL

Suite logique de ce que j'ai écrit précédemment : il ne sert à rien de vouloir se soigner par des médecines naturelles, si vous n'êtes pas prêt(e) à vous renseigner SERIEUSEMENT sur l'utilisation de ces médecines douces. Je me répète, mais croire que l'on peut utiliser certaines de ces médecines en se contentant de lire trois lignes sur un forum internet, c'est à peu prés comme si je décidais de faire de la plongée sous marine toute seule, parce que j'aurais lu quelques explications théoriques dans un forum. Ce serait inconscient et dangereux pour ma santé voire ma vie !

Au risque là encore de me répéter, il faut avoir conscience qu'une médecine naturelle MAL utilisée peut entraîner des conséquences GRAVES pour votre santé.

Alors bien sûr, il n'est pas nécessaire, par exemple, de comprendre ou plus encore d'apprendre l'ostéopathie pour avoir recours à un bon ostéopathe. Il suffit de rechercher et de trouver un praticien sérieux et par là même compétent pour vous faire soigner. Il en va ainsi de toutes les médecines naturelles dont vous serez le patient d'un praticien : ostéopathie, acupuncture, magnétisme, homéopathie, etc. Inutile dans ce cas, de comprendre comment ça marche, du moment que vous êtes entre de bonnes mains......... même si, à mon sens, il est toujours intéressant de saisir, au moins en partie, comment une médecine naturelle agit sur notre corps. Mais j'y reviendrai au point n° 6. sourire

En revanche, dés lors que vous voulez utiliser une médecine naturelle PAR VOUS-MEME, telle que l'argile ou les essences de plantes, il devient IMPERATIF, si vous voulez le faire sans risques, de vous donner la peine de lire quelques livres reconnus et sérieux traitant du sujet. Cela est d'autant plus vrai si vous comptez soigner d'autres personnes, de votre famille par exemple, ou si vous décidez d'en parler sur des forums internet qui seront lus par des milliers de personnes.

Comme je l'ai déjà mentionné plus haut, le nombre d'erreurs transmises par le "bouche à oreille" est phénoménal pour ne pas dire catastrophique. C'est ni plus ni moins l'effet du "téléphone arabe". Une personne répète à une autre personne, ce qu'elle a compris (ou croit avoir compris !) d'une médecine douce, en ayant feuilleté quelque part sur le sujet, trois lignes à la va-vite. Cette deuxième personne va elle-même répéter l'info à une autre qui à son tour va la répéter à une autre et ainsi de suite....

Au final, le résultat devient celui que je constate régulièrement : une information initiale tellement déformée que les pires erreurs finissent par circuler ! ...........quand bien pire encore, ce ne sont pas carrément des contre-indications totalement infondées et aberrantes qui finissent par se transmettre et se répéter à leur tour, A TORT !!

Prendre des risques pour soi, en ne voulant pas faire l'effort de s'intéresser sérieusement à une ou (des) médecine(s) naturelle(s) : c'est une chose et cela ne regarde que la personne en question. Mais en faire prendre à d'autres personnes en racontant n'importe quoi : cela devient déjà beaucoup plus grave.

Alors me direz vous : vous n'êtes pas responsable des actes des autres. C'est vrai. Mais est-ce une raison pour parler d'un sujet de santé "à la légère" quand on sait que des milliers de personnes pourront lire ce que l'on écrit ? Je ne pense pas. Etre responsable de ce que l'on dit ou écrit quand il s'agit d'un sujet aussi sérieux que la santé, me semble la moindre des choses pour soi même, comme pour les autres. Même si chacun est responsable de ce qu'il lit sur Internet (ou ailleurs) et de l'usage qu'il en fera par la suite, personne n'apprécie d'être victime de la négligence ou du manque de connaissances de quelqu'un d'autre. Alors ne faisons pas aux autres, ce que l'on n'aimerait pas que l'on nous fasse. sourire

La santé est notre bien le plus précieux : "jouer" avec, même sans aucune mauvaises intentions, est de la responsabilité de chacun(e).

Maintenant, quand je conseille de lire des livres sérieux, ou plutôt sérieusement, cela ne signifie pas qu'il vous faille devenir médecin pour autant ! clin d'oeil On trouve depuis bien des années maintenant d'excellents livres traitant de diverses médecines naturelles telles que l'argile, que chacun(e) peut lire et comprendre facilement.

Par exemple, le livre sur l'argile qui me suit depuis plus de 30 ans, donne quelques informations purement scientifiques sur la composition de l'argile. Eh bien, je n'ai jamais cherché à retenir ce genre d'informations, car d'une part je ne suis pas scientifique et que d'autre part, je n'ai pas eu besoin de connaître ces détails pour faire un bon usage de l'argile via les conseils donnés dans le reste du livre.

Aussi, quand je parle "d'apprentissage personnel", j'entends par là qu'il est important de savoir comment bien utiliser une médecine naturelle d'un point de vue purement pratique (et non scientifique). En clair, savoir comment bien préparer son argile est capital pour qu'elle soit efficace. En revanche, savoir de quoi elle est exactement composée n'est pas nécessaire pour que vous ou moi puissions en faire bon usage.

La suite page 2 en cliquant ICI

Haut de page

Copyright © Oasis Lointaine - Tous droits réservés
Toute reproduction partielle ou complète du site interdite